IntroductionIntroductionEpidémiologieI. Epidémiologie des calculs rénauxI.1. Prévalence des calculs rénauxI.2.Une tendance en hausse chez l’enfantPhysiopathologieII. Physiopathologie des calculs rénauxII.1. LithogenèseII.1.1. La sursaturation urinaire : moteur de la cristallogenèseII.1.2. Promoteurs et inhibiteurs de la cristallisationII.2. Volume et composition urinaire : un équilibre nécessaireFacteurs de risqueIII. Facteurs de risque de la lithiase urinaireIII.1. Facteurs de risque individuels immuablesIII.1.1 Antécédents familiauxIII.1.2. Race et origine ethniqueIII.1.3. Âge et sexeIII.1.4. Changement actuel de la prévalence en fonction du sexeIII.2. Facteurs liés au mode de vieIII.2.1. Apports en calciumIII.2.2. Facteurs de risque alimentaires émergentsIII.2.3. Association à d’autres maladies chroniquesDéshydratationIV. La déshydratation : facteur de risque des calculs rénauxIV.1. Faible volume urinaire : facteur de risque clé dans la formation de calculs rénauxIV.2. Facteurs environnementaux prédisposant à un faible volume urinaireIV.2.1. Risque de calculs rénaux en fonction de l’activité professionnelleIV.2.2. Climat et température : facteurs de risqueEau et récurrenceV. Augmentation de la consommation d’eau et prévention de la récurrence de la lithiaseV.1. Réduction du taux de récurrence par une hausse des apports hydriquesV.2. Apports hydriques et marqueurs urinaires chez le sujet formant des calculsEau et incidenceVI. Augmentation de la consommation d’eau et prévention primaire des calculsVI.1. Réduction de l’incidence des calculs par augmentation des apports hydriquesVI.2. Apports hydriques et paramètres urinaires chez le sujet sainCoûts sanitairesVII. Apports hydriques et coûts sanitaires engendrés par les calculs rénauxVII.1. Réduction des coûts de la récurrence lithiasique par des apports hydriques adéquatsVII.2. Réduction des coûts du premier épisode de lithiase par des apports hydriques adéquatsRecommandationsVIII. Recommandations alimentaires et hydriques pour la prévention de la lithiaseVIII.1. Recommandations pour la prévention de la récurrence lithiasiqueVIII.2. Recommandations alimentaires et directives sur les apports hydriques pour la population généraleConclusionConclusionRéferencesRéferences

Print the monograph

Introduction

Introduction

La lithiase urinaire ou urolithiase correspond à la formation de calculs dans le système urinaire, tandis que le terme néphrolithiase renvoie plus particulièrement aux calculs localisés dans les reins. Les calculs rénaux sont connus depuis des siècles et touchent environ 10 % de la population mondiale (Shah and Whitfield 2002). Les frais de santé associés sont considérables, et les dépenses annuelles rien qu’aux États-Unis sont estimées à plus de 2 milliards de dollars (Pearle et al. 2005). Par ailleurs, chez les patients ayant vécu un premier  épisode de lithiase, le taux de récurrence s’élève à 50 % dans les 5 années suivant le premier calcul (Ettinger 1979 ; Hosking et al. 1983 ; Sutherland et al. 1985). Malgré les frais de santé et le taux de récurrence  élevés, les calculs rénaux ne sont pas toujours reconnus comme un problème sanitaire important. De nombreux chercheurs ont néanmoins étudié la question des mesures préventives. La nutrition, par exemple, est un paramètre-clé dans le processus de formation des calculs, puisque la composition de l’urine reflète essentiellement nos apports alimentaires et nos consommations de fluides. Plus particulièrement, la consommation d’une grande quantité d’eau fut pendant longtemps l’unique mesure préconisée par les médecins pour prévenir la récurrence (Borghi et al. 1999c ; Ramello et al. 2000). Pourtant, pendant de nombreuses années, peu de données scientifiques confortaient l’efficacité des apports hydriques sur la prévention des lithiases. Au cours des deux dernières décennies, de nouvelles études ont apporté un nouvel éclairage sur les bénéfices de l’eau dans la prévention primaire et secondaire de la lithiase.

 

Ce document présente les données épidémiologiques et physiopathologiques actuelles sur la lithiase et fait une synthèse de l’état actuel des connaissances concernant l’hydratation et les calculs rénaux.

Pour rester informé mensuellement des dernières mises à jour de l'Initiative H4H, inscrivez-vous à notre Newsletter !

S'abonner

Newsletter