Print the monograph

Directives

III. Recommandations concernant la consommation de liquides pendant la grossesse et l'allaitement

Contrairement à d'autres nutriments, la question des besoins en eau chez la femme enceinte et allaitante a peu attiré l'attention et n'a pas fait l'objet de nombreuses études. Théoriquement, la consommation d'eau adéquate pendant la grossesse doit tendre vers celle de la femme non enceinte, à laquelle s'ajoute le liquide nécessaire pour aider au développement du fœtus, à l'accroissement du liquide amniotique et au volume sanguin plus élevé (Montgomery, 2002). Pendant l'allaitement, elle doit correspondre aux besoins physiologiques de la mère, auxquels s'ajoute l'eau contenue dans le lait maternel.

Plusieurs méthodes théoriques ont été utilisées pour établir des valeurs de référence.

  • Aux États-Unis et au Canada, la consommation de liquides adéquate est basée sur la médiane de la consommation d'eau totale observée dans les données de la troisième enquête américaine sur la santé et la nutrition NHANES III (Third National Health and Nutrition Examination Survey) chez la femme enceinte et allaitante, respectivement 3 000 ml/j et 3 800 ml/j (IoM, 2004).
  • En Australie et en Nouvelle-Zélande, la consommation adéquate est également basée sur la consommation d'eau médiane. Chez la femme allaitante, la consommation adéquate doit correspondre à la perte d'eau au travers du lait maternel ; les besoins en eau augmentent donc de 700 ml/j par rapport à une femme non allaitante.
  • En Europe, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a défini le besoin total en eau chez la femme enceinte sur la base de calculs théoriques. Pendant la grossesse, on estime que la consommation d'énergie augmente de 300 kcal/jour. Considérant un besoin en eau disponible d'1 ml/kcal ingérée, l'EFSA recommande d'ajouter 300 ml/j d'eau, par rapport à une femme non enceinte du même âge. Chez la femme allaitante, les besoins totaux en eau doivent être équivalents à la somme de la consommation adéquate de la femme non allaitante et de la teneur en eau du lait produit pendant les 6 premiers mois de lactation, soit un supplément de 700 ml/j (EFSA, 2010).

En raison de ces différences méthodologiques, les recommandations concernant la consommation totale d'eau varient largement d'un pays à l'autre (Tableau 1).

 

La consommation totale d'eau se réfère à l'eau qui se trouve dans les liquides (eau et boissons) et les aliments.

tableau : Valeurs de référence pour la consommation totale d'eau chez la femme enceinte et allaitante

Tableau 1. Valeurs de référence pour la consommation totale d'eau chez la femme enceinte et allaitante

 

Malgré d'importants écarts dans la consommation recommandée, des conclusions peuvent être tirées des recommandations les plus récentes. Il est conseillé aux femmes enceintes d'augmenter leur consommation de liquides d'au moins 300 ml, tandis qu'il semble clair que les besoins de la femme allaitante augmentent d'au moins 700 ml par jour par rapport aux besoins de base (IoM, 2004 ; NHMRC, 2006 ; EFSA, 2010). Les besoins augmentent bien plus en cas d'activité physique ou si la femme vit dans un pays chaud (WHO, 2003).

 

Messages à retenir

Peu d'études ont été réalisées pour déterminer les besoins en eau chez la femme enceinte et allaitante.
La consommation d'eau pendant la grossesse doit tendre vers la consommation d'eau adéquate de la femme non enceinte, à laquelle s'ajoute le liquide nécessaire pour aider au développement du fœtus, à l'accroissement du liquide amniotique et au volume sanguin plus élevé.
Chez la femme allaitante, les besoins totaux en eau doivent être équivalents à la somme de la consommation adéquate de la femme non allaitante et de la quantité d’eau perdue dans le lait maternel pendant les 6 premiers mois de lactation.
En dépit des différences entre les pays concernant les directives émises sur la consommation totale d'eau, les quantités d'eau supplémentaires recommandées pendant la grossesse et l'allaitement sont globalement cohérentes, environ +300 ml par jour chez la femme enceinte et +700 ml par jour chez la femme allaitante.

Pour rester informé mensuellement des dernières mises à jour de l'Initiative H4H, inscrivez-vous à notre Newsletter !

S'abonner

Newsletter